Le déodorant est au cœur de plusieurs polémiques.
Anti-transpirant ? Avec ou sans alcool ? Avec ou sans aluminium ? Comment ça il y a de l’aluminium dans les déodorants ? et pourquoi pas du gluten dans le dentifrice tant que vous y êtes ? ah bon aussi ? Il faudra qu’on en reparle alors …

La transpiration est un moyen majeur pour notre corps d’évacuer les toxines. C’est pourquoi le sauna ou le hammam peuvent être amenés à être conseillés pour accompagner une détox.
C’est une aide précieuse au maintien de la bonne santé alors surtout on ne la bloque pas !

Car ce n’est pas votre transpiration qui peut sentir mauvais, mais les bactéries présentes à la surface de votre peau.
Un bon déodorant est donc un bon anti-bactérien.
Je dirais même plus, un bon anti-bactérien qui ne vous fragilise pas avec ses additifs douteux :

  • L’aluminium fait l’objet de nombreuses recherches pour sa probable mise en cause dans le développement des cancers du sein et des maladies neurodégénératives. On le reconnait ainsi dans les listes d’ingrédients : aluminium chlorohydrate, aluminium zirconium tetrachlorohydrex GLY.
  • L’alcool est irritant pour votre peau
  • Les parfums synthétiques et conservateurs chimiques cachent souvent des perturbateurs endocriniens

Mais fort heureusement il existe des alternatives très efficaces, peu couteuses et plus respectueuses de l’environnement.

Voici donc ma recette du déodorant maison. Cela a nécessité de nombreux essais infructueux avant d’arriver à la recette parfaite, j’espère que vous apprécierez mon dévouement à sa juste valeur.

Ingrédients :
 

  • Bicarbonate de soude en poudre

Mode d’utilisation :

Appliquer l’équivalent d’une demi-cuillère à café sur la main et frotter votre aisselle sèche après la douche.

Voilà. Ça coûte 3€ les 500g et vous faites 1 an avec. C’est fini. Merci.

bicarbonate de soude alimentaire
bicarbonate de soude fin et extra fin

On peut s’arrêter là donc, mais je vais quand même vous faire bénéficier de mon expérience :

Il faut que le bicarbonate de soude soit en poudre très fine, type sucre glace plutôt que sucre en poudre.

Sur cette photo il y a à gauche du bicarbonate de soude que j’ai acheté en vrac pour la cuisine, et à droite celle que j’utilise comme déodorant. La différence n’est pas flagrante, mais à l’application je vous assure que vous la sentez !

Avec la première vous risquez d’irriter votre peau avec les petits grains, alors qu’il n’y a aucun risque avec la deuxième, cela fait l’effet d’un talc.

La première fois, vous allez en mettre partout, c’est normal c’est un coup de main à prendre, commencez au-dessus du lavabo quand même.

N’en mettez qu’une fois dans la journée. Si vous prenez 2 douches, alors utilisez le bicarbonate de soude après celle du matin, mais utilisez par exemple de l’huile de coco après celle du soir. L’huile de coco est aussi anti-bactérienne, même si son efficacité n’égale pas celle du bicarbonate de soude.

Le déodorant en photo est un déodorant que j’ai acheté en vrac à mon Biocoop de Villard-de-Lans, il est bon de changer de routine de temps en temps. Il est composé d’huile de coco, cire d’abeille, bicarbonate de soude, fécule de maïs, huiles essentielles d’orange douce et menthe poivrée.

L’HE de Palmarosa est réputée la plus efficace pour les déodorants mais je ne supporte pas son odeur, alors quel bonheur d’avoir trouvé ce déodorant en vrac qui n’en contient pas !!!!

Si vous voulez le fabriquer vous-même, voici la recette de La Famille presque Zéro Déchet :

Ingrédients :

  • 40g d’huile de coco
  • 10g de cire d’abeille
  • 30g de bicarbonate de soude
  • 20g d’arrow-root ou de fécule de maïs
  • En option, 1 à 3 huiles essentielles au choix (15 gouttes au total) :
    • Palmarosa : lutte contre les odeurs de transpiration
    • Lavande fine : cicatrisante, apaisante
    • Sauge sclarée : régule la transpiration excessive
    • Tea tree : anti-bactérienne
    • Menthe poivrée : rafraichissante
Famille zéro déchet

Préparation :

Faire fondre l’huile de coco et la cire d’abeille au bain-marie, mélanger et verser dans un pot hermétique, propre et désinfecté.
Ajouter petit à petit le bicarbonate de soude et l’arrow-root en mélangeant vigoureusement pour éliminer tous les grumeaux.
Ajouter pour finir les huiles essentielles et mélanger à nouveau.
Refermer le pot et placer 10 minutes au réfrigérateur pour permettre de solidifier le mélange.

Mode d’utilisation :

En l’absence d’eau, ce déodorant se conserve facilement plusieurs mois. Il suffit de prélever avec une spatule en bois une petite quantité du beurre obtenu et de l’appliquer sur les aisselles.

Print Friendly, PDF & Email
error: Le contenu de cette page est protégé.