Il est 2h du matin et je n’ai toujours pas fermé l’œil. Il me reste 5h avant de devoir me lever, me rendre présentable, m’occuper des enfants avant de les amener à l’école, et être opérationnel pour ma journée de boulot.

J’ai tout essayé : compter les moutons, lire un livre ennuyeux, boire un verre de lait chaud… mais rien n’y fait, ça fait des semaines que ça dure et je cumule une fatigue qui me rend nerveux, irritable, et moins concentré.

En attendant de consulter voici quelques astuces à expérimenter :

Dîner plus tôt, plus léger et sans viande rouge

Je dine au minimum 2h avant d’aller me coucher pour que mon repas ne soit plus l’affaire de mon estomac mais de mon intestin.

Un repas riche est lourd à digérer, fait monter la température de mon corps et nuit à un endormissement aisé.

Les protéines animales contiennent un acide aminé appelé tryptophane, il est le précurseur de la mélatonine qui favorise l’endormissement. Mais elles contiennent également de la tyrosine, précurseur de la dopamine qui favorise l’activité motrice et l’agressivité. Je privilégie donc des protéines végétales ou des produits laitiers pour ne pas en abuser.

Boire une tisane en fin de repas

Verveine, Tilleul, Mélisse, peu infusées, peuvent me détendre avant de m’endormir.

Faire un bain de pied chaud

Pendant 10-20 min avec une poignée de gros sel gris et 5 ou 6 gouttes d’huile essentielle de Lavande ou orange douce, à disperser au préalable dans une cuillère d’huile végétale.

Respirer 4x4x4

Prêt à m’assoupir, j’inspire sur 4 temps, j’expire sur 4 temps, je reste poumons vides sur 4 temps et je recommence.

Prendre des fleurs de Bach

4 gouttes sous la langue au moment de me coucher :
VERVAIN si je suis agité par des contrariétés, il agira comme un tranquilisant,
IMPATIENS si je suis toujours sur le qui-vive, il m’aidera à me détendre.

Et si je me réveille en pleine nuit il y a aussi des pistes, elles seront exposées dans un prochain article.

Print Friendly, PDF & Email
error: Le contenu de cette page est protégé.